Récit de courses Spartan Race Sprint Mont-Tremblant 2014 par Hélène Dumais


‘’Après les Mixed Martial Arts (MMA), la course à obstacles est le sport qui connait la croissance la plus rapide dans le monde entier. Seulement les gens ne regardent pas ces courses; ils y participent.’’ – Joe de Sena, fondateur et président de Spartan Race

En cette année 2014, nous pouvons être fiers au Québec d’avoir un des parcours Spartan Race les plus difficiles pour une distance Sprint; ce qui le rend très attrayant aux yeux des coureurs élites.


1511995_462230343920437_5306490569313869388_o

Cette distance ‘’mise en bouche’’ qu’est la Sprint nous a été généreusement servie les 24 et 25 mai derniers sur les coteaux abrupts du Mont-Tremblant. En chiffres, plus de 15 000 coureurs sur cette fin de semaine ont dévoré les 8,4 km du parcours bien garni de montées et de descentes plutôt techniques : boueuses par ici, rocailleuses par-là, parfois encore enneigées… et pour ma part à peine “défrichées” par le pacte minoritaire d’hommes élites qui ont ouvert le chemin devant, avec en tête du peloton bien sûr notre champion canadien Benjamin Morin Boucher de l’équipe Planitum Rig.

Je dois dire que la montagne est mon terrain de jeu préféré! Ayant goûté à la Sprint Spartan Race CityField 2014 de New York dans un stade ainsi que la première Super Spartan Race en France en 2013 sur des terrains beaucoup plus plats à Le Castellet, mon coeur d’enfant est plus que comblé lorsque je tombe nez à nez (littéralement) avec des pentes comme celles du Mont-Tremblant. Le parcours est un beau préambule pour la mythique Beast de Killington au Vermont!

DSC_0738

Spartan Race Canada (provinces de l’Est) fête son 5e anniversaire cette année avec (enfin)des obstacles à la hauteur de ceux que l’on retrouve aux États-Unis (berceau de la compagnie). Sans préparation physique, vous pouvez dire bonjour aux burpees devant ces obstacles! Moi qui ai le vertige, j’ai été servie avec une montée de corde de 20 pieds de haut! (Je n’ai toujours pas compris pourquoi il n’y avait que quelques brins de paille au pied des cordes au lieu d’une bassine d’eau, juste au cas où…)

J’ai adoré que les obstacles soient plus difficiles pour la plupart, car cela monte le niveau de compétition. Nous sommes également choyés dans l’est du Canada d’avoir des obstacles constitués de structures originalement conçues par la compagnie québécoise Platinum Rig. Leurs artisans arrivent toujours à nous surprendre avec leurs différentes plateformes composées d’anneaux, barres, chaînes, cordes et tout ce qui est possible d’inventer afin de mettre à l’épreuve nos capacités physiques et nourrir nos instincts de primates ainsi que nos coeurs d’enfants.


10256630_462222013921270_110705129006907965_o

Étant une athlète d’endurance avant tout, j’étais quelque peu craintive sur le départ de la Sprint. Cette peur a rapidement été remplacée par l’euphorie inexplicable d’être à pleine vitesse en train de jouer dehors et d’exprimer le plein potentiel de l’animal que nous sommes: courir, sauter, grimper, rouler, rire, s’amuser, se défouler, tirer, forcer, s’accomplir… En bref, être comme un vrai guerrier de Sparte!

Joe de Sena a dit: ‘’Cela est considéré comme un succès, seulement si vous souriez.’’ Alors priorisez de vous amuser dans cette belle saison 2014 qui commence!

Hélène Dumais
ENTRAÎNEURE, MASSOTHÉRAPEUTE, COACH EN SANTÉ, ATHLÈTE, AUTEURE
helenedumais.com

Related Posts

Les commentaires sont fermés